1ère ferrari et retour d’expérience 360 modena

la fin de cette année là, Honda lache Williams pour s’associer avec McLaren qui vient d’abandonner le moteur TAG Porsche. L’association sera très fructueuse, remportant les 8 titres en jeu entre 1988 et 1991, avec trois types de moteurs différents (V6 turbo en 1988, V10 en 1989 et 1990, V12 en 1991). Fin 1988, Honda lache Lotus, et confie à sa filiale Mugen la fourniture des anciens V10 à Tyrrell Racing puis à Footwork en 1991 et 1992..

Son ardeur l’associait à ces résistances parlementaires si étourdiment bravées, si mollement combattues. Il sentait peu à peu s’allumer dans son âme, avec la haine des abus et de l’arbitraire, cet immense enthousiasme du bien public qui fut le principe du mouvement de 1789. C’était là le temps du patriotisme, répétait il dans ses dernières années.

Pour pallier les absences pr cit es, Josselin Henriot alignera une charni re centrale avec Gressard et Dumont, alors que Richard int gre le groupe des 16.A la peine en championnat depuis d cembre avec les nuls conc d s Montceau (0 0) et Sens (1 1), Louhans caresse cependant l espoir de bouter hors de la comp tition un club de qui est actuellement au 11 e rang du groupe Sud, sans quivoque, le plus relev sur l’ chiquier national.Le groupe : Jeoffray Henriot Jaillet, Dumont, Gressard, Saidou F lix, Foray ((cap), Soulage, Picard Bassen, Putin, 12. Diarra, 13. Bernardot, 14.

Pour Atlanta, c un coup d après le dernier match réussi contre Brooklyn (111 87). Les Hawks, malgré les 24 points de DeMarre Carroll, ont trop péché dans le dernier quart temps pour avoir une chance de s Ils ont notamment explosé à trois points avec un maigre 1 sur 10 dans les douze dernières minutes (dont 1/6 pour Kyle Korver). Bousculé par les Brooklyn Nets (2 2 dans la série avant de s 4 2), Atlanta est désormais sous une très grosse pression avant le match 2, toujours en Georgie, mardi.

En matière fiscale, il convient de distinguer trois obstacles à la création de fonds de pension paneuropéens : (i) la limitation de la déductibilité des contributions à celles faites à des IRP nationales, (ii) la taxation lors du transfert du capital accumulé auprès d’une IRP nationale à une IRP étrangère et (iii) le prélèvement de retenue à la source sur les intérêts et dividendes payés à une IRP. A cet égard, on note surtout une action de la Commission européenne et de la Cour de Justice des Communautés européennes. En effet, la Commission avait, dans une communication , fait part de la nécessité d’évacuer toute discrimination fiscale qui pourrait s’avérer être un obstacle à la création de fonds de pension paneuropéens.